Allo docteur ?

Qui n’a pas connu l’angoisse de chercher un médecin traitant ou un spécialiste ? Le phénomène n’est ni tout à fait nouveau ni réservé à Colombes. Notre ville comptait encore 53 généralistes en 2014, ils ne sont plus que 41, dont plusieurs envisagent un départ en retraite. Pourtant des moyens existent pour attirer le corps médical : les aider à s’installer en leur proposant des plateaux à des prix accessibles ou médecins, infirmiers, kinés, etc. peuvent mutualiser leurs charges.

Mais rien ne remplacera un centre municipal de santé où les plus démunis sont accueillis sans restrictions. Un centre doté entre autres d’un laboratoire et d’un service de radiologie qui cassera le quasi-monopole du privé à Colombes, dont l’hôpital est engorgé. Un centre où se fera la prévention et ouvert au planning familial.