C’est l’éducation prioritaire qu’on attaque…

Malgré le froid et rafales de vents une cinquantaine de parents se sont rassemblés samedi 29 février à 11h sur le parvis de la mairie de Colombes. Parmi eux Christiane Chombeau qui représentait la France Insoumise de Colombes. Colombes insoumise soutient en effet la FCPE locale qui s’inquiète de la réduction de la dotation horaire des collèges pour la rentrée prochaine. Une dotation qui détermine le nombre d’heures de cours.

Si ces prévisions sont maintenues cela « aurait de graves conséquences pour la scolarité de nos enfants », s’inquiète la FCPE et cela plus particulièrement « pour les collèges situés en zone REP sur Colombes (Marguerite Duras, Jean-Baptiste Clément et Moulin Joly)… Les directions des établissements concernés ont dû proposer des emplois du temps avec une réduction importante des classes dédoublées. Par ailleurs tous les dispositifs « Oxygène » disparaitraient par manque de moyen. Ces dispositifs sont pourtant essentiels pour permettre à nombre d’élèves de reprendre pied dans leur scolarité (prise en charge personnalisée en dehors de la structure de la classe). »

Les nouvelles dotations horaires ont manifestement été calculées sur des classes à effectif de 30 élèves et non plus 25, ce qui revient, sans le dire, à supprimer la politique d’éducation prioritaire qui avait cours dans ces établissements.

Nous ne soulignerons jamais assez l’importance de l’école républicaine pour laquelle l’égalité des chances est un but. L’école doit offrir à chacun la possibilité d’accéder au savoir, d’acquérir une culture, en s’adaptant pour ne laisser personne au bord du chemin.