Pour une ville harmonieuse

Notre ambition ? Donner du souffle à Colombes et une cohésion.

Tout Colombien doit pouvoir trouver un logement décent et cela dans une ville harmonieuse où cohabitent immeubles, pavillons et verdure.

Cela passe par des changements profonds, pensés et édifiés démocratiquement, qui développent des lieux de vie, d’échange et d’entraide sans lesquels une commune ne saurait former une communauté.

Les marchés occupent une place importante dans la vie communale. Outre leur offre commerciale, ils représentent aussi des lieux de rencontres et d’échanges à favoriser. Aux grandes surfaces nous préférons les moyennes et les petits commerces de proximité où l’on peut se rendre à pieds ou à vélo en toute sécurité. Nous serons ouverts aux projets de type épiceries solidaires, Repair café (Réparer plutôt que jeter) ou Do It Yourself (Fais le toi-même). Pourquoi, par exemple, ne pas étendre la présence d’ateliers associatifs de réparation de vélo ?

Si le cœur de ville doit être redynamisé et étendu, offrir des commerces variés répondant aux besoins des habitants, cela ne doit pas se faire au détriment des quartiers mais en synergie.

À Colombes, on doit aussi pouvoir travailler et nos efforts se porteront vers la recherche d’entreprises, y compris dans l’économie sociale et solidaire. Nous inciterons à l’embauche locale et faciliterons les rencontres avec elles via notamment un forum de l’emploi.

La culture sous tous ses aspects, comme le sport, contribue au bien-être, permet l’épanouissement personnel et l’ouverture sur le monde. Son accès est primordial et passe par différents biais : une information efficace, une tarification sociale et un soutien aux associations. À la tête de la ville, nous créerons des évènements culturels auxquels participeront tous les quartiers. Nous élargirons en semaine les plages horaires d’ouverture des médiathèques.

Nous nous efforcerons d’offrir aux Colombiens la possibilité de profiter de la vie en favorisant l’ouverture de cafés ou restaurants traditionnels ou associatifs. De s’assoir à une terrasse en famille ou avec des amis. Partager ces moments où l’on refait le monde et où, pourquoi pas, on élabore de nouveaux projets pour la ville que l’on présentera aux élus. Des élus au service des Colombiens et qui grâce à la Charte éthique adoptée dès le premier conseil municipal pourront être révoqués !