Pour voter France insoumise, tapez 1 !!

Si vous habitez Colombes, vous n’aurez jamais ce bulletin de vote papier dans les mains. Vous ne pourrez en prendre connaissance que furtivement en entrant dans votre bureau de vote. Il doit figurer en première position avant 33 autres comme en a décidé le tirage au sort. Mais vous ne pourrez que lire l’exemplaire unique scotché sur la table.

Pourquoi donc ?

Parce que Colombes est une des quelques soixante communes qui votent encore sur des machines à voter.

Ce choix, que l’on doit à l’obstination entêtée de Nicole Goueta, dépossède les électeurs, les assesseurs et les délégués des partis politiques de leur droit de compréhension et de contrôle de toutes les étapes d’un scrutin. Car avec la dématérialisation des bulletins de vote un recomptage des voix est désormais impossible en cas de contestation.

Ce mode de vote crée une rupture d’égalité entre les électeurs puisque l’immense majorité d’entre eux ont connaissance par les bulletins de vote qu’ils ont reçu à domicile de l’ensemble des candidats (79 par liste) alors que les électeurs de Colombes, comme 1,39 millions d’électeurs contraints de taper sur le bouton d’une machine, n’ont reçu par courrier que des professions de foi, et n’auront devant eux au moment d’appuyer ce bouton qu’une miniature des listes, où l’on ne lit vraiment que le nom de la liste et de celui ou celle qui les mènent comme vous pouvez le constater sur cette photo prise cet après-midi lors de la présentation du dispositif de vote.

Aussi pour ne pas vous tromper, pour dire MaNON à Macron et voter pour la liste de la France insoumise, tapez 1 !