Vaincre les ordonnances travail avant qu’elles aient force de loi

C’est le thème du café-débat organisé jeudi 9 novembre à 19h30 par « Le 2eme jeudi du moi » et Colombes insoumise autour d’Adrien Quatennens, un des meilleurs connaisseurs de la réforme engagée par le gouvernement.

Député de la 1ère Circonscription du Nord (Lille – Loos – Faches – Thumesnil) à seulement 27 ans, Adrien Quatennens a bataillé ferme contre la loi habilitant le gouvernement à réformer par ordonnances le Code du travail, sitôt son entrée en fonction. En première ligne au sein de la commission des affaires sociales, il s’est fait remarquer en défendant le 10 juillet à la tribune de l’Assemblée nationale une motion de rejet préalable déposée par La France insoumise contre ce projet qui s’en prend aux conditions de travail de 18 millions de salariés du secteur privé.

Le 21 septembre le gouvernement dévoile ses cinq ordonnances, signées le lendemain par Emmanuel Macron. Applicables immédiatement, elles n’ont toutefois pas encore force de loi. Pour cela, il faut que le Parlement vote une loi de ratification dont l’examen en séance publique débutera le 21 novembre à l’Assemblée nationale.

Les raisons de refuser ces ordonnances ne manquent pas. Elles organisent en effet trois réformes systémiques :

  • une rupture historique dans la manière dont sont négociées les règles encadrant le travail, avec la fin du principe de faveur et l’inversion de la hiérarchie des normes ;
  • une modification du droit de licenciement et la justice prud’homale ;
  • une refonte du syndicalisme.

Leurs effets concrets et les moyens de s’y opposer seront bien évidemment au centre des discussions de ce café-débat, à une semaine de la journée de mobilisation syndicale du 16 novembre.

Café-débat, jeudi 9 novembre de 19h30 à 21h30

Bar-brasserie « Le Jardin du Marché », 8 place Henri-Neveu à Colombes (Voir un plan)